Selon la FDSEA 77, le préjudice s’élèverait à environ 100 000 €. Une enquête est en cours. Alors que les machines ressortent pour les travaux de printemps, tout porte à croire que des repérages avaient été effectués et que les exploitations étaient surveillées.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
90%

Vous avez parcouru 90% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

Selon la FDSEA 77, le préjudice s’élèverait à environ 100 000 €. Une enquête est en cours. Alors que les machines ressortent pour les travaux de printemps, tout porte à croire que des repérages avaient été effectués et que les exploitations étaient surveillées.

Deuxième série

Ces vols font écho à une première série de larcins, sur du matériel John Deere, commis en décembre 2017. Dans l’Essonne et l’Aube, deux filières ont été démantelées. Le matériel avait pour destination les pays de l’Est : certains GPS ont été activés quatre jours après le vol.