Plus de 80 000 échantillons ont été testés dans les pays de l’Union européenne en 2016 et 791 pesticides ont été recherchés. Les résultats de l’étude montrent que 51 % des échantillons ne présentent aucun résidu quantifiable, tandis que 96 % se situent en dessous de la limite autorisée par la législation européenne. Il reste donc 4 % des échantillons...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
39%

Vous avez parcouru 39% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

Plus de 80 000 échantillons ont été testés dans les pays de l’Union européenne en 2016 et 791 pesticides ont été recherchés. Les résultats de l’étude montrent que 51 % des échantillons ne présentent aucun résidu quantifiable, tandis que 96 % se situent en dessous de la limite autorisée par la législation européenne. Il reste donc 4 % des échantillons pour lesquels un dépassement de la limite autorisée a été détecté.

Les deux tiers des échantillons testés provenaient d’États membres de l’UE, d’Islande ou de Norvège. 26 % étaient des produits importés de pays tiers et 6,6 % étaient d’origine inconnue, indique l’Efsa. Les produits testés sont très variés : fruits, légumes, céréales, huiles, épices, viande, lait, miel…

Risques faibles

L’Efsa a réalisé une évaluation du risque alimentaire aigu (court terme) et chronique (long terme). Dans les deux cas, les risques pour la santé des consommateurs ont été jugés faibles.

Une carte interactive permet de visualiser les principaux résultats par pays et par aliments.

Quelques exemples :

  • Pour le blé, seulement 0,3 % des échantillons dépassaient la limite maximale autorisée ;
  • Pour les tomates, 3,9 % des échantillons dépassaient cette limite ;
  • Pour le foie (provenant de différents animaux) : 12,6 % dépassaient la limite.

A.M.