Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Pour les solutions, « on est en finale »

réservé aux abonnés

Réduction des Phytos
 - Pour les solutions, « on est en finale »
De gauche à droite : Christian Pèes (Coop de France), Christiane Lambert (FNSEA), Alexandre Quillet (CGB) et Éric Thirouin (président du comité de pilotage du contrat de solutions) ont présenté le contrat de solution. © F. Melix/GFA

Promis à la fin du premier semestre, le contrat de solutions a été présenté à la presse le mercredi 11 juillet par la FNSEA, Coop de France, la CGB et l’IBMA, quatre représentants des 40 partenaires qui se sont engagés.

Après l’annonce en novembre 2017 de 300 leviers mobilisables pour réduire l’utilisation de phytos tout en garantissant la compétitivité et la rentabilité des exploitations, c’est dans un véritable sprint que se sont engagés les 40 partenaires (1). Les 36 premières solutions ont été présentées mercredi 11 juillet à une large assemblée de journalistes, par Christiane Lambert...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 2 commentaires
Cheval

La FNSEA se trompe d'objectif en proposant de diminuer l'utilisation de phyto …Est-ce que la FNSEA s'occupe des difficultés de ses adhérents dans le quotidien pour assurer de continuer à produire !La présidente de la FNSEA n'est pas ministre mais plutôt responsable syndicale !Pourquoi proposer de réduire sans avoir la connaissance scientifique ?Silence de nos instituts agricoles...

Signaler le commentaire :

Signaler un abus
CLOITRE

Un syndicat à coté de ses pompes! Tout devient difficile mais ils ne s'en rende pas compte . L'agriculture est en chute libre mais il faudrait en faire encore plus sans savoir ou cela va nous mener sinon d'ore et déjà dans le gouffre . Ils ne se sont pas rendu compte que nous avons à faire à un gouvernement provisoire qui ne fait que du raboutage , rien n'est maitrisé sinon taper sur l'agriculture comme souffre douleur . Ils nous mettent dans des impasses qui sont pires pour l'environnement mais personne ne les informe ???

Signaler le commentaire :

Signaler un abus
En direct

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

INDEX ACTA BIOCONTRÔLE 2019

36€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Les polluants dans le sol

49€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le coût des fournitures en Viticulture et oenologie 2019

25,32€

Disponible

AJOUTER AU PANIER