Les quantités d’emballages et de plastiques collectés devraient atteindre près de 90 000 t en 2020, soit une augmentation de plus de 26 % par rapport à 2015. Le périmètre de collecte continuera à s’étendre : filet paragrêle en arboriculture, équipements de protection individuelle chimique usagés…

Objectifs remplis

Le ministère s’engage de plus à appuyer et soutenir Adivalor et ses partenaires dans les différentes actions mises en œuvre. Ainsi, « les objectifs fixés par le précédent accord-cadre ont été atteints, voire dépassés », précise le communiqué. Le taux moyen de collecte des plastiques et emballages usagés est estimé à 61 % pour 2015. Il dépasse les 80 % pour les programmes de collecte les plus anciens.

Grâce au tri à la ferme, 92 % des plastiques et emballages collectés ont été recyclés. Le taux moyen de recyclage des plastiques et emballages usagés est estimé à 56 % pour 2015, et dépasse 80 % pour certains programmes. Depuis 2001, 10 900 t de produits phytopharmaceutiques non utilisables (PPNU) ont été éliminées.

Périmètre élargi

Adivalor précise aussi que le périmètre du dispositif s’est élargi avec le lancement de nouveaux programmes de collecte : emballages en papier utilisés pour les semences certifiées ; ficelles et filets utilisés pour le conditionnement des fourrages.

« L’agriculture française est exemplaire dans la gestion de ses déchets. Ce nouvel accord-cadre est la preuve que les agriculteurs, les distributeurs (coopératives et négociants) et les industriels restent mobilisés pour améliorer encore ces résultats », souligne Rémi Haquin.

_____

(1) Agriculteurs, distributeurs, industriels, pour la valorisation des déchets agricoles.