Stagnation des rendements, baisse de la qualité nutritive des productions, besoin accru d’irrigation… L’agriculture devrait être le secteur économique le plus touché par les aléas climatiques des prochaines décennies. C’est l’une des conclusions du rapport sur l’adaptation de la France aux dérèglements climatiques en 2050, réalisé par la délégation à la prospective du Sé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
40%

Vous avez parcouru 40% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !