Si les prévisions se confirment, le pays engrangerait 246,6 millions de tonnes au total, la meilleure récolte de son histoire devant celle de 2018-2019, qui avait été de 242,1 millions de tonnes, selon les chiffres de la Compagnie nationale d’approvisionnement (Conab).

Des surfaces records

La surface dédiée aux céréales et oléagineux devrait être la plus grande jamais observée, atteignant 64,2 millions d’hectares (+1,5 %), ce qui s’explique surtout par la progression du soja. Le soja, le maïs et le coton représentent 90,6 % de la production totale.

La récolte de soja atteindrait 121,1 millions de tonnes (+5,3 %), dépassant le record de 2017-2018. L’amélioration des conditions climatiques en novembre dans le centre-ouest et le sud-ouest du pays a « favorisé l’avancée des opérations de plantation » du soja, souligne la Conab.

Maïs en baisse

La production de maïs devrait, quant à elle, baisser de 1,6 % et s’établir à 98,4 millions de tonnes. Le maïs obtenu en deuxième récolte, qui représente aujourd’hui 72 % de la production totale, ne sera planté qu’en janvier, après la récolte de soja, précise la Conab.

Le Brésil est le troisième producteur mondial de maïs et de soja derrière les États-Unis, mais il pourrait dépasser le géant américain, qui prévoyait en novembre une baisse de sa récolte en oléagineux, selon les données du département américain de l’Agriculture (USDA).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé rebondit, à la suite de Chicago

Les prix du blé, après avoir subi jeudi un sévère recul, connaissaient un rebond vendredi à la mi-journée, toujours dans le sillage du marché de Chicago.