« Cette baisse découle d’exportations en hausse vers l’Europe et d’une récolte en baisse sur un an, assure le ministère dans la note d’Infos rapides mise en ligne ce 6 août 2018. Après leur repli en 2016, les volumes à l’exportation vers l’Europe progressent de 4 % sur un an, d’août 2017 à mai 2018, dans un contexte de faibles récoltes européennes, conséquence du gel au printemps. » Au niveau européen, la situation suit la même tendance. Les stocks de pommes au 1er juillet 2018 seraient « inférieurs de 67 % à ceux de 2017 », « suite au déficit de pommes en Europe ».

Campagne écourtée pour la poire française

Quant à la poire française, « à l’approche de la nouvelle campagne 2018-2019, le niveau de stocks européens au 1er juillet est inférieur de 28 % à celui de 2017. Sur les neuf premiers mois de campagne, les volumes de poires exportés regagnent 11 %, sur un an, mais se situent 38 % au-dessous de la moyenne 2012-2016. La campagne française s’est terminée précocement et le niveau des stocks de fin juin est quasi nul. »