« Cette baisse des stocks découle d’exportations en hausse vers l’Europe et d’une récolte en baisse sur un an (–3 %), commente le ministère de l’Agriculture dans sa note d’Infos rapides diffusée le 28 mai 2018. En octobre et novembre 2017, le marché de l’industrie de transformation à l’exportation est particulièrement dynamique, faisant suite au déficit de pommes en Europe. »

Sur l’Europe du Nord

Les exportations se concentrent sur l’Europe du Nord, notamment l’Allemagne, et l’Espagne. « Après leur repli en 2016, les volumes à l’exportation vers l’Europe progressent de 7 % sur un an, d’août 2017 à mars 2018, dans un contexte de faibles récoltes européennes, conséquence du gel au printemps, rappelle le ministère. Cette hausse concerne surtout les pays du nord de l’Europe. »

Selon l’association Wapa (1), les stocks européens de pommes au 1er avril 2018 seraient inférieurs de 43 % à ceux de 2017. À la fin d’avril 2018, le stock de poires est quasi nul. Ce niveau de stocks s’inscrit dans un niveau de stocks européens au 1er avril équivalent à celui de 2017, selon Wapa.

(1) World Apple and Pear Association.