Des équipes du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) se sont intéressées à l’effet de la taille des parcelles et de la diversité des cultures sur les pollinisateurs et sur le succès reproducteur des plantes (nombre de graines produites). Après avoir recueilli et analysé les données de 229 parcelles dans quatre pays (Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni), les chercheurs ont mis en évidence qu’un paysage...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !