Dans une décision du 15 avril, reçue par courrier ce jeudi par le frère de la victime, le Tass a infirmé la décision de la commission de recours amiable de la Mutualité sociale agricole du Maine-et-Loire, qui avait rejeté la demande de reconnaissance de l’origine professionnelle de la maladie de Parkinson de Marcel Geslin.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !