La dernière version de l’ordonnance relative à la séparation des activités de conseil et de vente des produits phytopharmaceutiques ne convainc pas Coop de France, pour qui elle est « inadaptée aux réalités du terrain et manque de pragmatisme », indique l’organisation dans un communiqué du 25 avril 2019.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
38%

Vous avez parcouru 38% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !