« Interdire pour interdire, au nom du fait que le glyphosate c’est Monsanto et qu’on règle des problèmes de l’Histoire, ce n’est pas se mettre dans la position d’assurer une transition agricole », déclarait Stéphane Le Foll ce week-end, lors des portes ouvertes d’une exploitation agricole, adhérente de l’Apad (1), dans la Sarthe.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre