Alors que les agressions d’agriculteurs en lien avec l’utilisation de produits phytosanitaires se multiplient, la plus récente concernant un producteur d’olives bio, le collectif Sauvons les fruits et légumes de France (1) s’étonne ce 11 avril 2019 de la communication de certaines associations environnementalistes « dont le contenu pourrait pousser à des incidents majeurs ces prochains mois. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !