Le ministère canadien de la Santé a indiqué qu’il entendait interdire, d’ici à trois à cinq ans, « les utilisations extérieures de la clothianidine sur les cultures agricoles et le gazon ainsi que les utilisations extérieures du thiaméthoxame sur les cultures agricoles et les plantes ornementales ».

Décision définitive à la fin de 2019

Ce « projet de décision » doit toutefois faire l’objet d’une consultation de 90 jours, précise le ministère dans un communiqué, en soulignant que les décisions définitives devraient être prises à la fin de 2019 et qu’elles tiendront alors compte des éléments recueillis pendant la période de consultation.

L’agence de la réglementation antiparasitaire de Santé Canada a déterminé que les taux de ces substances, qu’elle a mesurés dans certains plans d’eau, étaient « nocifs » pour les insectes aquatiques, qui sont une source de nourriture pour les poissons, les oiseaux et d’autres animaux.

Santé Canada souligne aussi que la quantité de néonicotinoïdes utilisés en agriculture « a considérablement augmenté au cours des dix dernières années ».

AFP