La République tchèque interdira l’utilisation généralisée du glyphosate en tant que désherbant et agent desséchant appliqué pour accélérer la maturation des plantes, indique le ministère dans un communiqué. « Ces substances ne seront utilisées que dans les cas où aucune autre méthode efficace ne peut être appliquée », a déclaré le ministre de l’Agriculture, Miroslav Toman.

Le ministère a indiqué que l’utilisation du glyphosate dans la République tchèque avait chuté de 935 000 litres en 2013 à 750 000 litres en 2017. L’Union européenne a prolongé l’an dernier de cinq ans la licence de l’herbicide, jusqu’en 2022. 18 des 28 États membres ont voté en sa faveur de cette mesure, dont la République tchèque et l’Allemagne.

Mais l’Union européenne a autorisé ses membres à décider éventuellement d’imposer des restrictions à l’utilisation de cette substance au niveau national. Des organisations écologistes, dont Greenpeace, réclament l’interdiction totale du glyphosate en Europe. Monsanto insiste sur le fait que cet herbicide répond aux normes de l’Union européenne en matière des autorisations nécessaires.

Avec l’AFP