L’indice de chiffre d’affaires des producteurs de pêche, brugnons, nectarines et pavies est en baisse de 2 % sur un an et de 4 % par rapport à la moyenne quinquennale, indique une note de conjoncture Agreste publiée le 11 septembre 2017 par le ministère de l’Agriculture. La hausse des quantités récoltées n’a pas permis de compenser la chute des prix.

Une bonne récolte

La récolte a répondu présent pour la campagne de 2017. Les volumes sont en hausses de 4 % par rapport à 2016. Ils reculent de 5 % par rapport à la moyenne quinquennale du fait d’une baisse de 10 % des surfaces. La production a fait un bon de 8 % en Provence-Alpes-Côte d’Azur contre 4 % dans la vallée du Rhône et 1 % en Occitanie.

Les prix à la peine

Les cours ont démarré en juin à 10 % en dessous de ceux de 2016. En juillet, un manque de gros calibre a permis de retrouver de la fermeté sur ce type de produit. Les prix sont redescendus en août, pour s’établir sur la moyenne des trois mois à 6 % en dessous de l’été 2016.