Selon les estimations publiées par le ministère le 7 août 2018, la récolte française de blé dur atteindrait 1,8 million de tonnes. Elle chuterait de 13,8 % par rapport à l’an dernier, mais dépasserait de 3,5 % sa moyenne 2013-2017.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
72%

Vous avez parcouru 72% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

Selon les estimations publiées par le ministère le 7 août 2018, la récolte française de blé dur atteindrait 1,8 million de tonnes. Elle chuterait de 13,8 % par rapport à l’an dernier, mais dépasserait de 3,5 % sa moyenne 2013-2017.

Le sud particulièrement touché

« Si le Centre, première région productrice, affiche une légère hausse de sa production en 2018, de 0,6 % par rapport à 2017, les régions du sud sont très fortement impactées par la baisse de la production », détaille le ministère.

Provence Alpes Côte d’Azur aurait perdu 27,4 % de sa récolte par rapport à l’an dernier. La région Languedoc Roussillon enregistrerait un recul de 35,5 % sur un an, et Midi-Pyrénées un repli de 18,9 %.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Petite correction du blé, dans le sillage de Chicago

Les prix du blé étaient en léger recul lundi, effectuant une correction après une semaine lors de laquelle ils n’ont fait que grimper tout comme à Chicago.