Selon les données publiées par le ministère de l’Agriculture le 7 février 2020, dans la continuité de décembre 2019, c’est la douceur qui caractérise ce début d’année 2020. La fraîcheur est arrivée sur la France du 18 au 23 janvier. Et c’est tout ! Le reste du mois a été très doux, avec peu de gelées sur l’ensemble du pays et des après-midi parfois printaniers. En janvier, la température moyenne de la France s’est établie à 7,4°C, soit +2,1°C par rapport à la normale. Cette douceur a concerné toutes les régions et s’est maintenue sur l’ensemble du mois.

© Météo-France

Les précipitations cumulées depuis septembre 2019 restent excédentaires

Après un automne 2019 pluvieux, la pluviométrie du premier mois de 2020 est déficitaire : de 31 % en moyenne sur la France. Cette moyenne masque cependant des disparités géographiques. L’Ouest, touché par la tempête Brendan, l’Aude et les Pyrénées-Orientales, frappés par la tempête Gloria, enregistrent une pluviométrie excédentaire.

À l’inverse, le reste de l’Hexagone est déficitaire. Le Centre-Est et la Corse sont les plus touchés, avec un déficit atteignant 60 %. Clermont-Ferrand s’est contenté de 3 petits millimètres dans le mois. Compte tenu des excédents de pluie du trimestre précédent, les précipitations cumulées depuis le 1er septembre 2019 restent cependant excédentaires en moyenne sur la France (+21 %). Seul le Nord-Est est légèrement déficitaire (–7 %). L’indice d’humidité des sols au 1er février 2020 est supérieur à la normale sur la majorité du territoire.

© Météo-France

Bon ensoleillement pour la saison

Sans atteindre des sommets, l’ensoleillement a été correct : 98 heures pour une normale de 87 heures, soit un excédent de 13 % selon Météo News. C’est à Abbeville que l’astre du jour a le moins brillé : 41 heures seulement, et à Bastia qu’il a été le plus généreux : 177 heures. Les Hauts-de-France et le pourtour méditerranéen ont connu un ensoleillement plus faible qu’habituellement, sauf la Corse. En revanche, l’excédent a été remarquable de la Région Centre au sud de l’Alsace, avec un record à Colmar (124 heures !).

R.H.