Si on savait déjà que l’incidence de la maladie de Parkinson est plus élevée parmi les exploitants agricoles affiliés à la MSA que dans le reste de la population, une nouvelle étude publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire vient le confirmer. Elle précise aussi que, parmi la population non agricole, « cette incidence augmente avec l’augmentation de la proportion de terres consacré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !