« Au total, les importations ukrainiennes de maïs nous coûtent 654 M€, à nous, paysans français », affirme Nicolas Jaquet, président de l’OPG, section spécialisée de la Coordination rurale, à l’occasion de son congrès annuel le 10 janvier 2019. Ce montant a été estimé par le syndicat en prenant en compte :
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé recule, ajustement des prix face aux Russes

Les prix du blé reculaient mardi, subissant la pression de la récolte et de fortes disponibilités de marchandises et devant s’ajuster aux prix russes, plus compétitifs sur les marchés mondiaux.