La production de poireau en 2016-2017 s’annonce en baisse de 3 % sur la dernière récolte et de 2 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Elle s’établirait 159 800 tonnes, précise une note de conjoncture Agreste du ministère de l’Agriculture, publiée le 12 janvier.

Les inondations du printemps et la sécheresse de fin de l’été ont entraîné des destructions de parcelles dans le bassin nord. La production y est en baisse de 14 %. Dans le Sud-Est, une chute de 16 % de la récolte est observée depuis le début de la campagne.

Baisse des surfaces et hausse du rendement dans le grand Ouest

Paradoxalement, c’est dans les bassins de productions où les surfaces diminuent le plus, qu’est observée une augmentation de la production. Dans l’Ouest, le nombre d’hectares affectés au poireau est en recul de 8 % alors que la récolte devrait augmenter de 4 %. Dans le Centre-Ouest, la surface est en baisse de 3 % et la production en hausse de 6 %.

« Depuis le début de la campagne, les cours du poireau se maintiennent à des niveaux très fermes, au-dessus des cours de la campagne de 2015-2016 et de la période de 2011-2015 », analyse la note d’Agreste. En décembre, les prix étaient supérieurs de 19 % à ceux de 2015 et de 34 % à la moyenne des cinq dernières années.