La Sica de Saint-Pol-de-Léon (Finistère) a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 205 millions d’euros, en hausse de 1,5 %, qui masque d’importantes disparités en fonction des cultures, indique la première coopérative légumière française, le 12 mars 2018, dans un communiqué. En légumes, le chiffre d’affaires s’est établi à 170 millions d’euros, soit une hausse de près de 2 % par rapport à 2016. En horticulture d’ornement, le chiffre d’affaires est resté stable à 35 millions d’euros.

Des disparités entre légumes

Ces chiffres masquent cependant de fortes disparités suivant les cultures. « C’est difficile de dire qu’une année est correcte parce qu’il y a tellement de disparités chez nos producteurs », explique le président de la coopérative, Marc Kerangueven. La Sica de Saint-Pol-de-Léon propose près de 140 produits différents, dont 30 majeurs comme le chou-fleur ou la tomate, et près de 8 000 références.

« La branche qui fait chou-fleur (28 % du chiffre d’affaires en légumes) a souffert d’un retard de production, qui a eu pour conséquence des prix mauvais, souligne Marc Kerangueven. La consommation de chou-fleur est en baisse, mais on essaie de rajeunir son mode de consommation. » Le président de la Sica évoque la possibilité de faire de la « semoule de chou-fleur » pour remplacer la farine, ainsi que cela commence à se faire dans certains pays.

Le bio bondit

L’année 2017 a en revanche été marquée par une croissance de 25 % de la production biologique qui représente désormais 5 % du chiffre d’affaires en légumes. Marc Kerangueven, à la tête de la Sica depuis janvier, assure que sa priorité était « de défendre le revenu des producteurs », insistant sur la nécessité de réduire le nombre de stations de collecte de la coopérative pour passer de vingt à deux. « On a aujourd’hui un coût logistique qui est épouvantable », explique-t-il.

Ces projets de station de conditionnement et d’expédition de légumes doivent permettre à la coopérative d’optimiser ses flux logistiques, en réduisant de façon draconienne le nombre de camions opérant le ramassage depuis les différents sites. La Sica, dont le siège se trouve à Saint-Pol-de-Léon, emploie quelque 120 salariés et compte près de 700 exploitations et 900 producteurs adhérents.

AFP