La production de courgettes a démarré plus tôt qu’habituellement, grâce à de bonnes conditions météorologiques notamment dans le Sud-Est. Malgré une offre déjà abondante en mai, les cours sont restés fermes, indique une note d’Infos rapides Agreste du ministère de l’agriculture, publiée le 21 juin 2017. Ils s’établissent 8 % au-dessus de la moyenne de 2012 à 2016. « Les prix devaient s’infléchir à la baisse à partir de juin avec la montée en puissance de la récolte nationale », estime le ministère.

Moins de surfaces

Les prévisions pour la production de 2017 annoncent une baisse de 2 % en lien avec une diminution du même ordre de grandeur, des surfaces. « Cette baisse serait notamment imputable à la Région Paca en raison des nombreuses cessations d’activité mais aussi des arrachages contraints par quelques problèmes sanitaires », analyse Agreste.