Par une nouvelle décision du 2 mai 2019, la préfète du Lot-et-Garonne, Béatrice Lagarde demande « la cessation des travaux », précisant, qu’à défaut, une astreinte de 500 euros par jour sera appliquée. L’arrêté prévoit également des mesures conservatoires pour cesser la mise en eau, comme laisser les vannes ouvertes ou encore créer une brèche dans un dé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !