Dans un communiqué publié lundi 5 septembre 2016, la FRSEA s’alarme du « désespoir qui touche nos campagnes. La crise agricole qui paraissait profonde avant l’été laisse aujourd’hui place à une réalité beaucoup plus grave : on est au bord du précipice ! » Selon le syndicat agricole, le chiffre de 1,2 milliard d’euros est « une perte quasi équivalente à trois ans de revenus agricoles » dans la région.

Toutes les productions touchées

L’organisation avait chiffré à la fin de juin à 600 millions les pertes pour l’agriculture de la région causées par le gel, puis les pluies torrentielles qui ont marqué le premier semestre. L’ensemble des productions agricoles de la région – viticulture, maraîchage, arboriculture, horticulture, céréales et oléagineux – ont été touchées par les intempéries.

La Région Centre-Val-de-Loire a été très touchée par les inondations du début de juin, en particulier les départements du Loiret et du Loir-et-Cher. Lors d’une visite sur place à la mi-juin, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll avait promis la mobilisation par l’État de tous les outils existants pour aider les agriculteurs à passer ce cap difficile.

AFP