Dans un communiqué du 8 juin 2017, le syndicat Légumes de France dénonce l’attitude « irresponsable » de Leader Price qui, alors que les melonnières françaises sont désormais en production, « a décidé de casser les prix avec des melons importés d’Espagne ».

Le melon espagnol en ligne de mire

Le syndicat vise en particulier les méthodes qui consistent à indiquer « en gros caractères la variété “melon charentais”, et de façon beaucoup plus discrète l’origine espagnole », avec un prix de vente largement en dessous des coûts de production des producteurs nationaux.

Pour Légumes de France, l’enseigne de hard-discount a une attitude irresponsable sur le plan économique : « Leader Price casse les entreprises françaises qui font vivre les territoires ruraux. » Mais aussi sur le plan social, « l’enseigne détruit les emplois en abusant des distorsions de concurrence et du dumping social intra-européen », et environnemental : « Le distributeur choisit un melon importé, transporté sur de longues distances. »

Légumes de France appelle les consommateurs à la vigilance, voire à « boycotter les enseignes qui tentent de leur imposer des produits importés, dont le prix cassé doit interroger ».

A.M.