Installés sur une exploitation de 262 hectares dans l’Oise, sur des limons profonds, les frères Messéan ont construit un système reposant sur trois piliers : les couverts végétaux, la diversification des cultures et la diminution du travail du sol. Alors qu’il y a quatre ans, toutes les cultures de printemps étaient labourées, les maïs ont été tous semés en direct cette année. Quant aux...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !