Les fortes gelées de la dernière décade d’avril ont engendré de multiples dégâts dans toute la France. Les orges d’hiver ont été particulièrement exposées, car elles ont été touchées à des stades plus avancés que les blés. Pierre Canteneur, agriculteur à Haboudange, en Moselle, en a fait les frais. Sur 40 hectares d’orges d’hiver, 30 ha ont été...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !