« La campagne agricole de 2018 a démarré dans de bonnes conditions, estime Agrogeneration dans le communiqué de presse diffusé ce 28 décembre 2017. Sur les 105 000 hectares prévus, 48 000 hectares ont déjà été semés au titre des semis d’hiver. Le financement de cette nouvelle campagne agricole apparaît sécurisé de manière adéquate. »

Économiser 4,2 millions d’euros

Le groupe cherche à réduire ses coûts de production avec une « utilisation plus modérée d’intrants » et ses charges fixes. Il espère économiser 4,2 millions d’euros (M€). Et ainsi « atténuer les éventuels impacts météorologiques sans remettre en cause le potentiel bénéficiaire du groupe avec un objectif de retour aux performances des années précédentes en Ebitda dès 2018. »

Agrogeneration livre quelques chiffres sur son année 2017. Le groupe a cultivé environ 105 000 hectares. « Les résultats des cultures d’hiver sont globalement satisfaisants en particulier sur le blé et le colza. En revanche, les conditions climatiques en Ukraine ont été particulièrement difficiles depuis cet été, marquées par une importante sécheresse, notamment dans l’est et le centre du pays. »

Des rendements pénalisés par la sécheresse

Les rendements des tournesols (1,8 t/ha contre 2,6 t/ha en 2016) et, dans une moindre mesure, des maïs (5,6 t/ha contre 6,7 t/ha) ont été pénalisés. « Du fait de ces intempéries, le groupe anticipe une diminution de la valeur de production par rapport à l’an dernier de l’ordre de 9,4 M€. Les résultats seront mécaniquement impactés avec toutefois un Ebitda qui restera très largement bénéficiaire. »