Dans sa dernière note de conjoncture parue ce mardi 14 novembre 2017, le ministère de l’Agriculture livre ses estimations de production au 1er novembre 2017 pour le maïs, la betterave et la pomme de terre.

Surfaces et production de betteraves augmentent de 23 %

La fin des quotas sucriers le 30 septembre 2017 se traduit par une forte hausse des surfaces de betteraves sucrière s (+23 % en un an). Le rendement, revu à la hausse, est estimé à 90 t/ha. Les surfaces atteindraient 0,473 Mha, très proches du record de 1990 (0,474 Mha). La récolte s’élèverait à 42,6 Mt contre 34,6 Mt en 2016, soit une hausse de 23 %.

La production de pommes de terre bondit de 21 %

La production de pommes de terre de conservation et de demi-saison atteindrait 6,3 Mt. Elle augmenterait de 21 % sur un an et de 19 % par rapport à la moyenne de 2012 à 2016. La hausse des surfaces atteint 8 % sur un an. Le rendement est en hausse de 12 % sur un an.

Des rendements de maïs en hausse, à 95,6 q/ha

Le ministère estime la production de maïs grain (y compris semence) à 13,3 Mt. Il revoit à la hausse le rendement à 95,6 q/ha. Compte tenu de conditions climatiques très favorables pendant l’été, en dépit d’un bilan hydrique globalement déficitaire, ce niveau de rendement conserve un potentiel de hausse sensible. L’impact sur la production est néanmoins réduit par la révision à la baisse des surfaces (1,43 Mha).

En maïs fourrage, la production est elle aussi revue à la hausse à 17,8 Mt. Elle progresserait de 12 % sur un an grâce à un rendement approchant les 125 q/ha, à surface presque inchangée

F.M.