Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Pour s’en passer, « il faudrait des éléments nouveaux »

réservé aux abonnés

Glyphosate
 - Pour s’en passer, « il faudrait des éléments nouveaux »
« On fera tout ce qu’il faut pour avoir des études complémentaires permettant d’apporter des éléments supplémentaires afin de répondre à cette inquiétude des concitoyens et pouvoirs publics sur les effets du glyphosate », a souligné le directeur général de l’Anses, Roger Genet (deuxième à droite). © C. Fricotté/GFA

Roger Genet, directeur général de l’Anses explique que pour se passer du glyphosate d’ici 3 ans, il faudrait « avoir des éléments nouveaux qui laisseraient à supposer qu’on a un effet immédiat sur la santé et l’environnement ». Dans un délai de 12 mois, l’agence sanitaire devra redélivrer des AMM (autorisations de mises sur le marché) qui seront valables pour 5 ans.

L’Afja (association française des journalistes agricoles) et l’AJE (association des journalistes de l’environnement) ont organisé vendredi 23 mars une table ronde sur le thème « Comment sortir du glyphosate ? ».
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

INDEX ACTA BIOCONTRÔLE 2019

36€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Les polluants dans le sol

49€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le coût des fournitures en Viticulture et oenologie 2019

25,32€

En réassort

AJOUTER AU PANIER