Le 8 décembre, Christopher Wild, directeur du Circ (Centre international de recherche sur le cancer), avait reçu une nouvelle lettre signée de la commission des sciences, de l’espace et de la technologie de la Chambre des représentants des États-Unis d’Amérique. Le 11 janvier, il répond. La commission accusait dans ses précédentes lettres Christopher Portier, le conseiller spécial du panel du Circ ayant travaillé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !