Cette mission doit évaluer et contrôler la mise en œuvre, jusqu’à son terme, du plan présenté en juin 2018 par le gouvernement concernant la sortie du glyphosate d’ici à trois ans. « Le choix assumé par les députés du groupe LREM (La République en marche) est celui de la responsabilisation des acteurs, en accompagnant les agriculteurs dans cette transition tout en contrôlant efficacement l’avancement de cette stratégie de sortie du glyphosate », assure le parti dans un communiqué diffusé ce 27 septembre 2018.

« Identifier les impasses techniques »

« Les travaux devront permettre de travailler avec l’ensemble des acteurs concernés : instituts techniques, chercheurs, organisations professionnelles, pouvoirs publics… Les auditions et déplacements à venir doivent ainsi être l’occasion d’identifier les impasses techniques et d’aller au plus près des acteurs de terrain pour parvenir à atteindre l’objectif fixé. »

« Cette mission au long cours débutera ses travaux par l’audition conjointe du ministre de l’agriculture et de l’alimentation et du ministre de la transition écologique et solidaire. Ces ministres ainsi que l’Institut national de la recherche agronomique, les instituts techniques agricoles, l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, les filières agricoles et les syndicats agricoles, en particulier, seront régulièrement auditionnés par les membres de la mission pour faire le point sur les progrès accomplis. »

« Composée de vingt-cinq députés, cette mission d’information rassemble des députés de la commission des affaires économiques, de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire et de la commission des affaires sociales, et sera présidée par Julien Dive (Aisne/LR). Pour plus de transparence, les auditions de la mission d’information seront publiques, et feront l’objet de points réguliers de la part des deux corapporteurs. »