C’est une première, assure l’Inao (1) dans son communiqué diffusé ce 24 mai 2018. Le cahier des charges repose sur 4 points :

  • Une teneur minimale en sucre à la récolte ;
  • Un calibre minimum de 28 mm ;
  • Une récolte à maturité optimale afin de préserver un taux de sucre élevé et des arômes bien développés, la cerise ne pouvant plus mûrir après cueillette ;
  • Un délai entre la récolte et l’expédition de moins de 24 heures.

Quatre variétés

L’Inao cite la liste des variétés qui pourront bénéficier de ce signe officiel de qualité : Folfer, Summit, Belge, trois variétés de cerises rouges, et Rainier, une cerise bicolore. « Les producteurs de cerises sous label rouge sont identifiés et font l’objet d’un contrôle régulier par un organisme certificateur indépendant », complète l’institut.

(1) Institut national de l’origine et de la qualité.