Dans sa note d’Infos rapides mise en ligne le 9 août 2018, le ministère de l’Agriculture estime la récolte française de pêches, nectarines, brugnons et pavies à 183 000 tonnes. C’est 18 % de moins que l’an dernier et 17 % en dessous de la moyenne 2013-2017.

Marché déséquilibré

Conséquence, en juillet, les cours sont restés fermes. « Les prix sont supérieurs de 24 % à la moyenne 2013-2017 et de 26 % à 2017, estime le ministère. Le marché est déséquilibré. L’offre est bien inférieure à la demande, favorisée par les températures élevées. »

Au printemps c’est le gel qui a affecté les vergers du pourtour méditerranéen. Et cet été, ce sont les chaleurs qui limitent la prise de calibre des fruits, accentuant un peu plus le déficit de l’offre. Fin juillet, l’offre a progressé avec l’arrivée de la production de variétés épargnées par le gel de février.

Gelée au printemps, chaleurs estivales

« En Languedoc et Roussillon, la production continue d’être déficitaire malgré l’arrivée sur le marché des variétés épargnées par le gel. Les fortes températures ralentissent la maturation des fruits. Le Gard aurait aussi été touché. La Vallée de la Garonne connaît une chute de la production de 30 %. »

« En Paca, les températures élevées ont limité le développement et la prise de calibre des fruits. Le gel, le froid et les précipitations printanières ont occasionné des pertes. Après la récolte importante de 2017, la baisse de la production atteindrait 12 % sur un an. Les surfaces reculeraient de 2 %. »

« Dans la Vallée du Rhône, le climat chaud favorise les calibres. Les orages ont touché le sud du Rhône en juillet, entraînant des pertes. » La production est revue à la baisse de 18 % depuis la dernière prévision à cause d’une baisse des surfaces et des pertes de production.

Au niveau européen, d’après le Medfel, la production chuterait de 11 % par rapport à 2017 et de 4 % comparée à la moyenne 2012-2016 à cause des intempéries. Les productions de l’Espagne et de l’Italie reculent nettement sur un an, respectivement de 14 % et 16 %.