Le logo va être apposé sur les fruits et légumes qui répondent aux critères d’un cahier des charges contrôlé et vérifié de façon indépendante, indique à l’AFP Gilles Bertrandias, président du collectif « Nouveaux Champs » créé le 24 janvier par sept maraîchers et arboriculteurs français. L’annonce a eu lieu mercredi à Berlin, lors du salon de référence international pour les fruits et légumes frais, Fruit Logistica.

Moins de 0,01 mg/kg

Chaque produit vendu sous ce label « garantira au consommateur qu’il ne présente pas plus de 0,01 mg de pesticide au kilo », assure Gilles Bertrandias. Les analyses seront effectuées par le laboratoire Capinov, certifié Cofrac (Comité français d’accréditation). Il contrôlera 220 substances actives, choisies sur la base du cadre des réglementations européennes et françaises passées et en vigueur.

La démarche a été lancée l’année dernière sur tomates et fraises par « Paysans de Rougeline », filiale de groupes coopératifs du grand sud de la France. Six autres entreprises s’y sont jointes : Blue Whale (pommes) basé à Montauban, Océane (tomates, concombre, mâches, poireaux…) dans la région nantaise, Pomme Alliance (pommes de terre) basé à Orly, Larrère (carottes) dans les Landes, Fruits et Compagnie (fruits à noyaux, fruits à pépin) dans le Gard, et Lindor (Pommes golden) dans le Limousin.

Avec l’AFP