Une délégation transpartisane de sénateurs, de députés et d’élus locaux du Calvados se sont rendus le 24 juin 2019 sur le site de Cagny, une des deux sucreries Saint Louis Sucre, avec Eppeville (Somme), menacée de fermeture. Les parlementaires ont répondu à l’appel de Sophie Primas, sénatrice des Yvelines et présidente de la commission des affaires économiques de la chambre haute, présente...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !