L’objectif pour les deux parties était d’« évoquer la crise traversée par le secteur au niveau européen, confronter leurs visions stratégiques du secteur sucrier et évoquer les projets de fermeture des sucreries de Cagny (Calvados) et d’Eppeville (Somme) », précise la CGB dans un communiqué paru le 25 mars 2019.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/FA.fr/jpt/leaves/article/article_container.jpt
46%

Vous avez parcouru 46% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !