« Le datura est une plante herbacée qui contient naturellement de très fortes teneurs en alcaloïdes tropaniques (atropine et scopolamine). Ces alcaloïdes sont toxiques, ils ont des effets sur le système nerveux central (excitation, hallucination, désorientation), sur la vision et sur le cœur (tachycardie). Cette herbe peut contaminer certaines récoltes et être à l’origine d’intoxications aiguës », explique le communiqué de E. Leclerc.

« En cas d’ingestion, appelez le 15 ou consultez rapidement votre médecin traitant. Les effets ressentis peuvent être les suivants : sécheresse de la bouche, pupilles dilatées, troubles de la vue, tachycardie, agitation, confusion, désorientation spatio-temporelle, hallucinations, paroles incohérentes », alerte encore le groupe, invitant les consommateurs qui en « auraient acheté, et qui en détiendraient encore, de ne pas le(s) consommer et de le(s) rapporter au magasin ».

Dans son communiqué, Leclerc ne donne pas d’information sur le(s) lieu(x), voire le pays, où ont été récoltés les légumes. Pour autant, ce ne devrait pas être la fin des haricots…