Le Salon international de l’agriculture a été l’occasion pour la CNDSF (Coordination nationale pour la défense des semences fermières (1)) de faire le point ce mercredi 26 février 2020 sur de nombreux sujets d’actualité. Philippe Ribault, son président, a évoqué leurs relations avec le Gnis, le Groupement national interprofessionnel des semences et plants.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
10%

Vous avez parcouru 10% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !