Le projet européen ReMIX, rassemblant 23 partenaires et piloté par l’Inra, vise à développer l’association de cultures, essentiellement céréales et légumineuses à graines. 70 chercheurs se retrouvent pendant trois jours (15, 16 et 17 mai) au siège de Terrena, à Ancenis (44). Le projet ReMIX est financé pour 5 ans (2017-2021) dans le cadre du programme européen H2020, à hauteur de 5 millions d’euros. Les acteurs impliqués travaillent sur l’adaptabilité des associations d’espèces à différents contextes pédoclimatiques, l’identification de nouvelles variétés, ou encore l’optimisation du réglage des machines agricoles.

Multiplier les surfaces par 5 en 5 ans

« Chaque année plus de 1 000 ha de cultures associées sont mis en production par les agriculteurs adhérents de Terrena », selon un communiqué. La coopérative a pour ambition de « multiplier par 5 les surfaces de cultures associées à l’horizon de 5 ans ». Elle s’appuie pour cela sur ses filiales (Jouffray-Drillaud, pour les semences, Agréom, pour le machinisme, Terrena Meunerie pour la valorisation en farine, Inveja pour l’association, lupin-triticale…).

Hélène Parisot