En novembre 2016, les prix d’achat des intrants agricoles ont reculé de 3 % sur un an. Cette baisse est moins importante que les mois précédents, explique une note de conjoncture Agreste du ministère de l’Agriculture diffusée le 10 janvier 2017.

Le prix de l’énergie et des lubrifiants diminue de 1,8 % sur un mois du fait de la baisse des tarifs du fioul domestique. « Ce repli contraste avec la hausse de près de 5 % observée entre septembre et octobre 2016 », analyse Agreste. Sur un an, le prix de l’énergie reste en hausse de 1 %.

Suivant une tendance inverse, le cours des engrais et amendements gagne 0,8 % entre octobre et novembre mais reste en baisse de 15,8 % sur les douze derniers mois. La hausse s’explique par celle du prix des engrais azotés dont les commandes sont en baisse de 7 % sur les trois premiers mois de la campagne de 2016-2017. Les livraisons de phosphates et potasse chutent respectivement de 26 % et 32 % sur les cinq premiers mois de la campagne.

Baisse des prix de l’alimentation animale

Le prix de l’alimentation animale dans sa globalité est resté stable entre octobre et novembre. Celui des aliments simples à, quant à lui, légèrement augmenté. Sur les douze derniers mois, les tarifs sont en baisse de 3,6 %. De son côté, la production de novembre 2016 est supérieure de 1 % à celle de 2015.

« La baisse des volumes d’aliments pour vaches laitières est moins marquée, tandis que les aliments industriels pour autres bovins affichent une vive progression de 8,6 %. L’utilisation du mash dans l’alimentation bovine progresse de 11,9 % par rapport à novembre 2015 », indique Agreste. Les fabrications pour porcins sont en baisse et celles pour volailles augmentent de 2,3 % sur un an, sous l’effet d’une demande accrue des filières des poulets, des pondeuses et des dindes.