Selon une étude du cabinet Nielsen, lors de la semaine qui a précédé le confinement à cause du coronavirus Covid-19, les Français se sont précipités vers les produits de grande consommation, notamment la farine (+206 %) ou les pâtes (+196 %). Système U et Intermarché ont annoncé des mesures pour aider les maraîchers français face à la chute de la consommation des produits frais. Dans un communiqué, du 23 mars 2020, Intermarché a annoncé « un plan média national d’envergure pour sensibiliser les Français […] et les inciter à consommer notamment plus de fraises et d’asperges françaises ».

L’enseigne rappelle que faisant « suite aux fermetures des restaurants et des cantines scolaires, et plus largement au confinement instauré dans le pays, la demande de poisson comme de fruits et de légumes frais est au plus bas ».

L’origine « France » mise en avant dans les rayons

« Par exemple, les asparagiculteurs n’ont qu’une récolte par an : à cause du Covid-19, certains risquent d’en perdre la moitié et de s’endetter sur plusieurs années pour survivre », explique Thierry Cotillard, le président d’Intermarché, cité dans le communiqué.

Interrogé sur France Inter ce 24 mars 2020, Dominique Schelcher, le président de système U, a de son côté dit « mettre en avant l’origine France sur les produits de saison. Et nous allons payer comptant les factures de tous nos fournisseurs, PME, TPE, qui livrent nos entrepôts. Il n’y aura pas de temps d’attente. J’appelle d’autres entreprises à faire de même », a-t-il ajouté

M.-A. B. avec l’AFP