Le déficit commercial de la filière du bois s’accroît de 3 % entre juillet 2015 et juillet 2016. Il s’établit à 5,9 milliards d’euros, indique une note d’Infos rapides Agreste du ministère de l’Agriculture, publiée le 20 décembre 2016.

Les produits d’exploitation forestière et de scierie sont moins touchés par ce déficit. Leur balance commerciale se chiffre à –335 millions d’euros (M€). Le solde devient même positif pour les bois ronds. L’excédent s’élève à 140 M€ pour les feuillus tempérés, dont 56 M€ pour le chêne, 21 M€ pour le hêtre et 14 M€ pour le peuplier. L’excédent des produits du sciage des feuillus tempérés s’élève à 96 M€. Les conifères ont un solde positif de 48 M€ en bois ronds mais portent un déficit de 440 M€ en produits de sciage.

Avec un déficit de 2,35 milliards d’euros, les échanges de pâtes de bois, papiers et cartons sont ceux qui plombent le plus le déficit de la filière. Ils sont suivis par les meubles et sièges en bois, qui affichent un solde négatif de 2,23 milliards d’euros. Les produits issus du travail mécanique du bois, tel que le contreplaqué ou les panneaux de particules de bois enregistrent un déficit de 812 M€.