Selon Météo-France, à la fin du mois, « sur une grande partie du pays, les maximales ont souvent atteint des valeurs jamais mesurées si tardivement dans l’année ». La température moyenne nationale du mois d’octobre a été de 15,1 °C, soit un écart à la normale de +1,2 °C. La deuxième décade a été la plus chaude avec un écart moyen de +2,1 °C. Toutes les régions ont été concernées par cette douceur.

Peu de pluie en Corse, Centre-Est et Sud-Est

« La pluviométrie a été inférieure à la normale avec un déficit de 73 % », précise le ministère dans sa note. C’est en Corse, dans le Centre-Est et le Sud-Est que ce déficit a été le plus important mais contrairement aux mois précédents, la sécheresse a touché tout le territoire. La région la plus arrosée a été le Nord qui n’a reçu que 46 % de sa pluviométrie normale.

Les précipitations cumulées depuis le mois précédent sont déficitaires sur la majorité du territoire, particulièrement dans le Sud-Est (–80 %). La Région de l’Île-de-France et les départements de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne restent légèrement excédentaires.

Sols secs

L’indice d’humidité des sols au 1er novembre est déficitaire sur la majorité de l’Hexagone. Il reste cependant légèrement excédentaire sur une bande allant de la pointe de la Bretagne aux Ardennes.

F.M.