Dans cette étude parue dans un numéro spécial d’Environmental Research Letters consacré au changement climatique, des chercheurs du Centre national de recherches météorologiques (1) et du Centre d’études spatiales de la biosphère (2) ont prouvé que l’utilisation des couverts intermédiaires pourrait permettre de compenser chaque année jusqu’à 7 % des émissions de gaz à effet...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !