Plusieurs bateaux sont en cours de chargement dans les grands ports français : de l’orge fourragère à destination de l’Arabie Saoudite (193 000 t), du blé vers le Maroc (127 000 t), l’Algérie (104 000 t) et Cuba (51 000 t). Ces chargements résultent d’achats réalisés en février. Par ailleurs, le blé fourrager est très compétitif sur la fin de campagne...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
9%

Vous avez parcouru 9% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le marché du blé fait une pause

Les prix du blé marquaient une pause dans leur progression, ce mardi 31 mars 2020 à la mi-journée, après avoir bien rebondi, notamment sur l’échéance rapprochée, grâce à la forte demande mondiale.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Légère progression du colza

Les prix du colza progressaient encore légèrement, ce mardi 31 mars 2020 en fin d’après-midi, soutenus par le rebond des cours du pétrole, qui avaient atteint lundi leur plus bas niveau en 18 ans.
Votre analyse quotidienne du marché - Protéagineux

Stabilité du pois

Le prix du pois n’a pas varié pas depuis une semaine. Pour la seconde semaine consécutive…