En blé tendre, orge d’hiver, blé dur et orge de printemps, les conditions de culture sont « très bonnes » ou « bonnes » dans plus de 80 % des cas en moyenne, selon le dernier rapport de Céré’Obs publié ce 21 avril 2017 par FranceAgriMer. 59 % des blés tendres, 84 % des orges d’hiver et 73 % des blés durs ont atteint le stade des 2 nœuds.

Des parcelles d’orge d’hiver et de blé dur arrivent à épiaison dans le sud de la France. Selon Arvalis, cette période est une période où la sensibilité au gel s’amplifie. « Les impacts sont plus forts quand le stade est tardif car la capacité de la plante à compenser est plus faible. Les thermomètres sont donc à surveiller de près dans les jours à venir », indique Pascaline Pierson, d’Arvalis.

Des cultures de printemps plus précoces que l’an dernier

La plupart des orges de printemps sont au stade du début du tallage, voire de l’épi à 1 cm en Nouvelle-Aquitaine, Poitou-Charentes, et sur une partie du Centre-Val de Loire. Les stades sont plus avancés que l’an dernier à la même période.

57 % des maïs grains ont été semés, contre 31 % la semaine dernière, et 10 % ont levé, contre 2 % la semaine dernière.

A.M.