Les quantités de semences certifiées, c’est-à-dire conditionnées par les entreprises semencières, ont augmenté de 7 % en moyenne lors des semis de l’automne 2018. C’est ce que le Gnis (1) a annoncé le 9 mai 2019 lors de la réunion sur les céréales à paille des régions Nord et Est qu’il a organisée à Maisseny, près de Saint-Quentin (Aisne).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !