Si cela se confirme, le pays enregistrerait ainsi la seconde meilleure récolte de son histoire, après celle de 2016-2017 qui avait atteint 237,7 millions de tonnes.

Les surfaces affectées aux cultures de céréales et d’oléagineux doivent progresser de 1,9 %, atteignant 62,9 millions d’hectares au total.

Selon la Conab, ces perspectives résultent d’une amélioration des prévisions concernant la seconde récolte de maïs, qui devrait atteindre 66,6 millions de tonnes, soit 23,6 % de plus que l’an passé.

Entre la première et la seconde récoltes, la production totale de maïs devrait s’élever à 92,8 millions de tonnes, soit une hausse de 15 % par rapport à l’an passé, lorsque la seconde récolte « avait été touchée par des problèmes climatiques ».

Le coton se démarque aussi, avec une production de l’ordre de 2,6 millions de tonnes attendue, en hausse de 28,4 %.

« Avec un contexte de marché favorable au produit, les agriculteurs brésiliens ont investi dans une plus grande surface plantée, qui doit atteindre le seuil de 1,6 million d’hectares », contre 1,2 million l’an dernier, souligne la Conab.

Le soja, qui représente près de 49 % de la production totale de céréales et d’oléagineux, devrait, quant à lui, voir sa production baisser de 4,9 %, avec une récolte de 113,5 millions de tonnes.

L’organisme gouvernemental explique cette baisse par une « réduction de la productivité, occasionnée par des adversités climatiques sévères dans certains États », en comparaison « avec l’excellente productivité de la récolte passée ».

Mais « même ainsi, il s’agit de la troisième plus grande production jamais enregistrée, proche du volume total de soja produit par le pays lors de la récolte de 2004-2005 », rappelle la Conab.

Le Brésil est le deuxième producteur de soja et le troisième producteur de maïs au monde.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé connaît une correction dans un marché volatil

Les prix du blé connaissaient lundi une correction après une fin de semaine marquée par une belle progression, dans un marché très volatil, alors que la moisson bat son plein.